Ma cuisine en formica bleu et blanc.

Le Formica® est un matériau inventé aux États-Unis au début du XXe siècle. Au départ il est utilisé comme isolant électrique en remplacement du mica (un minéral). C’est de là que vient l’origine de son nom : « for » (pour, en lieu et place de) « mica ». Aucune relation avec les fourmis 😉

Vite repéré pour ses qualités et sa facilité de manipulation, il fait son entrée dans le monde de la décoration dans les années 30. Il débarque en Europe et en France après la Seconde Guerre mondiale avec les Américains, les chewing-gums et les bas nylon.

Inusable,  le Formica® colonise toutes les cuisines, les salons. Cette réclame (Eh oui, dans ces années-là on parlait de réclame et non pas de publicité) de 1958 témoigne de sa facilité d’utilisation. Cette chanson ne m’est pas inconnue. Le nombre de fois où j’ai entendu mon père chanter : « Boîte à outils, poupoum, poupoum… » 

 

C’est quoi exactement le formica?

C’est de la résine de mélamine, de nom chimique 1,3,5-triazine-2,4,6-triamine. Je dis ça pour les lecteurs férus de chimie, mais j’avoue, ça ne me parle absolument pas.

Le Formica® est obtenu en superposant des feuilles de papier kraft (le papier des enveloppes marrons) et en les recouvrant de résine de mélamine (nommée couche de finition très résistante dans le dessin ci-dessous).

Les trente glorieuses

Le Formica® connaît son heure de gloire dans les années 60. Il est quasiment entré dans tous les foyers, se déclinant en bleu, en rouge, en jaune et même en rose!

Publicité d'un magazine de 1958.

Le déclin du Formica

Au début des années 70, Formica® sonne désormais comme un nom commun, au même titre que frigidaire®.

Mais avec le choc pétrolier du début des années 70, le prix des résines explose et celui du Formica® suit. Le déclin se fait sentir dès les années 75/76.

Le coût n’est pas le seul responsable du déclin de la mélamine. Les seventies marquent aussi la première prise de conscience de l’aspect environnemental de nos modes de production/consommation. Les matières « nobles »: bois, laine, pierre, font leur retour dans les habitations. Les designers de Formica® tentent de suivre la mode et dessinent des modèles « texturés » (comme on pourrait le dire maintenant), pour imiter la pierre ou le bois. Mais sans pouvoir inverser la pente inéxorablement orientée vers la descente.